Intérieur Villa Santo Sospir - Saint-Jean-Cap-Ferrat Intérieur Villa Santo Sospir - Saint-Jean-Cap-Ferrat

Villa Santo Sospir

Inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 2007
Santo Sospir, la villa tatouée...

Jean Cocteau, artiste aux multiples talents, était un hôte fidèle de la Côte d’Azur et nombreuses sont les villes qui gardent une empreinte de son passage.
En 1950, alors que le poète vient d’achever le tournage de son film «Les Enfants Terribles», son amie Francine Weisweiller l’invite à passer quelques jours dans sa villa du Cap-Ferrat.
Séduit par la beauté et la magie du site, Jean Cocteau résidera plusieurs mois à la villa et deviendra un hôte régulier des lieux. C’est au cours de ce premier séjour qu’il va commencer, selon son expression à «tatouer» les murs blancs et nus de la villa.
Il dira «Une jeune femme habite Santo Sospir. Il ne fallait pas habiller les murs, il fallait dessiner sur leur peau : j’ai traité les fresques linéairement avec le peu de couleurs qui rehaussent les tatouages. Santo Sospir est une villa tatouée ».
Visite guidée uniquement sur rendez-vous.

Équipements

  • Parking à proximité

Tourisme adapté

  • Non accessible en fauteuil roulant

Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour avoir un aperçu des offres exclusives, des nouvelles expériences et toutes les nouvelles concernant Nice.